Riad les oudayas, maison d'hôte Fez le mellah, quartier juif, Fez la medersa attarine riad Fez
4, derb el hamia ziat batha fès-médina contact@lesoudayas.com
accueil riad Fez kiosque saadien à la karawiine Fez la porte semmarines riad Fez la porte boujeloud riad Fez
le riad à Fez
avant-goût riad Fez
s'y rendre riad Fez
la ville, Riad à Fez
un aperçu
monuments
artisanat
la région
fès médina fès médina fès médina
réservations

Depuis le VIIIe siècle, la fondation de la ville de Fès s'est accompagnée
de l'édification de nombreuses mosquées, fontaines, médersas, palais et jardins.
L'exemple type est la mosquée université de la Karawiine érigée en 862 sous le règne
Idrisside par Fatima El Fihri, kairouanaise d'origine. La karawiine fut, ainsi, la
première université du monde occidental, soixante années avant Bologne, Oxford ou la
Sorbonne. On y enseignait la pensée islamique, les mathématiques, l'astronomie et la
grammaire. Une bibliothèque riche de quelques milliers de volumes précieux atteste du
passé glorieux de l'édifice. C'est aussi un marqueur historique singulier. En effet
chacune des dynasties régnantes, des Idrissides jusqu'aux Alaouites, a apporté sa
pierre à l'édifice. La Karawiine atteint ses dimensions actuelles et cesse d'être
une université sous le règne Alaouite. C'est au quatorzième siècle que l'enceinte
atteint son apogée, avec la fondation de médérsas, sortes de grandes écoles qui lui
sont ratachées. On en dénombre une dizaine dont des joyaux comme la Bouanania, Sahrij,
Attarine ou Seffarine… La karawiine vit le passage de grands noms de l'histoire,
qui y ont étudié ou enseigné. Avèroes, Ibn Khaldoun, fondateur de la sociologie,
le grand rabbin Maïmonide ou le pape Sylvestre VI, pour ne citer qu'eux
furent de ceux-là.





[accueil] [le riad] [avant-goût] [s'y rendre] [la ville] [la région] [réservations]
[aperçu] [monuments] [artisanat] [carte de la ville]

tous droits réservés ©2005-fl/lesoudayas